[NEWS] Turf Editions en redressement judiciaire

» Index  » Réactions à chaud
FootMarseille 13/06/2020 à 09:56

Turf Editions en redressement judiciaire
Turf Editions, groupe dont Jacques-Henri Eyraud est l'actionnaire majoritaire, a été placé en redressement judiciaire....

[img]http://www.footmarseille.com/images/forum_bouton_readnext.png[/img]   [img]http://www.footmarseille.com/images/forum_bouton_share.png[/img]

lebarondOM 13/06/2020 à 12:27

Info du mois de mai, rien de neuf.
C'est quoi l’intérêt de ressortir cette info maintenant?

Pytheas83bm 13/06/2020 à 14:32

ce qu'il y a de neuf, c'est qu'en mai turf édition était en prépack cession et maintenant il est en redressement judiciaire.

Tsubasa1993 13/06/2020 à 18:26

Info qui ne change rien au fait qui soit actionnaire majoritaire et QUE président non-exécutif, ce qui signifie, pour être clair, que ce n'est pas lui qui gère les affaires mais un autre dont le nom n'est (pourquoi ?) pas cité.

Pytheas83bm 14/06/2020 à 22:50

Dès son arrivée à Marseille en octobre 2016, il avait pris ses distances et promis de vendre rapidement ses parts dans le groupe qu'il dirigeait depuis 2013, Turf Éditions.

Sauf que près de quatre ans plus tard, Jacques-Henri Eyraud, devenu président non-exécutif du premier groupe de presse hippique en France tout en restant actionnaire majoritaire, n'a toujours pas trouvé l'offre qu'il espère depuis si longtemps, après avoir confié le mandat de vente à la banque d'affaires Rotschild. A-t-il surévalué le prix ? Certaines sources militent pour cette option.
Le choix du potentiel repreneur décidé le 22 juin

Toujours est-il que la situation ne cesse de se dégrader pour cette entreprise qui emploie quelque 250 personnes (195 titulaires et 65 pigistes) et édite une dizaine de titres. Elle a pris de plein fouet la crise du coronavirus, laquelle a provoqué l'arrêt des courses hippiques.

Une procédure de redressement judiciaire a été ouverte par le tribunal de Bobigny à l'encontre de la société (qui était en cessation de paiement). C'était le 26 mai et, d'après certaines indiscrétions, le choix du potentiel repreneur sera décidé le 22 juin. Le groupe Riccobono Presse Investissement a récemment déposé un dossier de reprise. Avec un projet clair : reprendre l'ensemble des activités du groupe et donc la totalité des actifs, y compris ceux de ses filiales.
"Il nous a totalement abandonnés"

La dernière fois qu'ils ont vu Jacques-Henri Eyraud, c'est il y a quatre ans, en janvier, au pot de la nouvelle année. "Depuis, il n'est jamais revenu", racontent des journalistes de Paris Turf, amers contre le président de l'OM, qui leur avait pourtant affirmé lors de son arrivée que "le turf, c'est le projet de ma vie." "Il faut admettre que la stratégie qu'il a initiée et qui a été poursuivie par son équipe après son départ n'a pas été la bonne", analyse un journaliste, lui aussi très remonté. "Il a voulu que l'on se diversifie en oubliant notre coeur de métier : la presse et les courses", reprend un confrère. "Les experts-comptables et les commissaires aux comptes auraient tiré la sonnette d'alarme sur la situation de la trésorerie il y a un peu plus d'un an", affirment les salariés qui insistent sur le fait qu'ils ont "totalement été abandonnés." Leurs seuls espoirs ? Une rencontre prévue lundi au ministère de la Culture et de la communication, et des offres de reprise qu'ils attendent.

https://www.laprovence.com/article/france-monde/6016182/turf-editions-en-redressement-judiciaire-les-mauvaises-affaires-de-jacques-henri-eyraud.html

» Index  » Réactions à chaud