Chauvigny 0-3 OM : la tactique et les joueurs

Les Olympiens ont donc bien géré leur match avec application et sérieux, ne tremblant quasiment pas, marquant 3 buts dont deux avant le repos. De plus, ils n'ont pas pris de carton ni eu de blessé. Bref, un début d'année serein.

L'année 2022 démarre dès le 2 janvier pour les Olympiens qui se déplacent à Limoges pour y affronter un club de 5ème division, Chauvigny, pour les 16èmes de finale de la Coupe de France.
Pape Gueye et Bamba Dieng sont déjà à la CAN alors que Valentin Rongier est blessé et Konrad De La Fuente positif à la COVID-19. Jorge Sampaoli aligne un dispositif sans surprise, un 3-3-4, avec peu de rotations. Steve Mandanda est dans le but avec le brassard, la défense est formée par William Saliba, Duje Caleta-Car et Luan Peres de droite à gauche ; Boubacar Kamara et Mattéo Guendouzi sont les milieux récupérateurs avec Gerson plus proche des quatre attaquants : Luis Henrique à gauche, Cengiz Under à droite, Dimitri Payet libre de ses mouvements et Arkadiusz Milik dans l'axe.
Le banc de touche est occupé par Pau Lopez, Jordan Amavi, Leonardo Balerdi, Alvaro Gonzalez, Amay Caprice, Pol Lirola, Ugo Bertelli, Paolo Sciortino et Amine Harit. Simon Ngapandouetnbu est le 21ème homme et regarde ses partenaires depuis la tribune.

Les joueurs de National 3 mettent de l'intensité et de l'envie en début de match mais Milik ouvre le score à la demi-heure sur un retourné spectaculaire et Under double la mise avant le repos.
Les Marseillais gèrent tranquillement la seconde période et Harit clôt le score en fin de rencontre.

L'homme du match

Mattéo Guendouzi (6.5) : encore et toujours actif et volontaire, il a placé une tête non cadrée alors qu'il était seul devant le but à la demi-heure, fait une belle passe pour Kamara, effectué une reprise non cadrée en position d'avant-centre et terminé par une tête non cadrée en fin de match.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : titulaire comme lors du premier tour en Coupe, il a fait une belle sortie au quart d'heure, facilement stoppé un tir avant le repos et fini par une belle sortie en fin de match en dehors de sa surface.
William Saliba (5.5) : le défenseur droit n'a guère tremblé, jouant avec application.
Leonardo Balerdi (non noté) : il a pris la place du défenseur d'Arsenal pour 10 petites minutes alors que la rencontre était pliée.
Duje Caleta-Car (5.5) : le stoppeur le plus axial a été solide et n'a guère tremblé.
Alvaro Gonzalez (non noté) : il a joué les dernières minutes à la place du Croate.
Luan Peres (5.5) : auteur d'un centre précis pour l'ouverture du score, il a ensuite glissé juste avant le repos donnant une occasion à Chauvigny. Pour le reste, comme les autres défenseurs, il a été appliqué et sérieux.
Jordan Amavi (non noté) : il a remplacé le Brésilien pour une dizaine de minutes sur la gauche de la défense.
Boubacar Kamara (5.5) : le milieu défensif a penché à droite mais jouant peu comme latéral étant donné la large domination des siens. Comme ses coéquipiers, il a été sérieux et appliqué. Offensivement, il a mal joué un duel avant l'heure de jeu.
Pol Lirola (non noté) : entré pour les 10 dernières minutes à la place de Kamara, l'Espagnol n'a pas eu le temps de se mettre en évidence.
Gerson (6) : le Brésilien a commencé par une bonne percée dans la surface puis fait un bel appel suivi d'un centre en retrait précis sur le deuxième but. Après la pause, on l'a moins vu mais il a tout de même effectué un centre en retrait intelligent pour le dernier but.
Cengiz Under (5.5) : précis pour doubler la mise d'un plat du pied gauche, il a encore été assez brouillon malgré de l'envie. A noter qu'il est passé à gauche à la sortie d'Henrique.
Luis Henrique (5) : en position d'ailier gauche, on l'a un peu vu avec des mouvements et de l'envie en début de match. Néanmoins, il a ensuite disparu et a cédé sa place en milieu de seconde période.
Amine Harit (non noté) : il a donc joué le dernier quart de la rencontre sur la droite de l'attaque, remplaçant le jeune Brésilien. Il a fait un bon centre pour Guendouzi et a surtout inscrit le troisième but d'une frappe détournée.
Dimitri Payet (5) : on a relativement peu vu le meneur de jeu olympien même s'il a joué l'intégralité de la rencontre. Il a tout de même botté un coup-franc dans le mur en début de seconde période.
Arkadisuz Milik (6) : après un beau numéro devant le gardien mais un tir pas assez précis, il a fait un super retourné pour ouvrir le score et débloquer le match. Nerveux après la pause, il a tout de même effectué un tir non cadré.

Les Olympiens ont donc bien géré leur match avec application et sérieux, ne tremblant quasiment pas, marquant 3 buts dont deux avant le repos. De plus, ils n'ont pas pris de carton ni eu de blessé. Bref, un début d'année serein.
Individuellement, les performances ont été assez homogènes, il est donc difficile de sortir le meilleur et le moins bon Olympiens. Peut-être Mattéo Guendouzi pour le meilleur grâce à son activité incessante.
Dès vendredi il faudra aller à Bordeaux pour repartir du bon pied en championnat et rester en haut du classement.

Boca Juniors aurait lancé son offensive pour Benedetto
Mercato : deux clubs de L1 sur Alvaro
Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit