OM 0-2 ASSE : la tactique et les joueurs

Face à de très bons Verts et un choix de joueurs étonnant pour ce type de rencontre en première période, André Villas-Boas est en partie responsable de cette défaite logique. De plus, on a clairement vu qu'il n'y a pas eu autant d'envie, de concentration et de discipline que dimanche.

Après le retentissant succès au Parc dimanche, les Olympiens jouent la première journée en retard de la Ligue 1 2020-21 en recevant Saint-Etienne. Le vainqueur sera leader du championnat !
Jordan Amavi et Dario Benedetto sont suspendus après leur carton rouge du week-end alors que Yuto Nagatomo n'est pas qualifié. Florian Chabrolle et Kostas Mitroglou n'ont encore pas été retenus. André Villas-Boas aligne une équipe très semblable à celle du Parc où seul Balerdi prend le poste d'Amavi et Sanson retrouve sa place au milieu. Ainsi, Steve Mandanda est le capitaine/gardien, Hiroki Sakai est arrière droit, Leonardo Balerdi dans le couloir gauche, Alvaro Gonzalez et Duje Caleta-Car sont les stoppeurs ; Boubacar Kamara est le milieu défensif axial avec Valentin Rongier et Morgan Sanson plus haut ; le trident offensif est le même que contre le PSG avec Maxime Lopez, Dimitri Payet et Florian Thauvin.
Sur le banc on retrouve Yohann Pelé, Christopher Rocchia, Bouna Sarr, Kevin Strootman, Pape Gueye, Saif-Eddine Khaoui, Nemanja Radonjic, Valère Germain et Marley Aké. Simon Ngapandouetnbu et Lucas Perrin sont en tribune.

Dans un stade quasi-vide, COVID oblige, les Verts ouvrent rapidement le score et dominent en jouant haut et gênant beaucoup les Marseillais.
Dès le retour des vestiaires, Sarr et Aké entrent en jeu pour vraiment lancer le match des Marseillais qui dominent mais se font prendre en contre à 15 minutes de la fin pour une défaite logique faute à une première mi-temps complètement ratée.

L'homme du match


Morgan Sanson (6) : après une bonne récupération haute et un centre pour Thauvin, le milieu gauche était ensuite très bien placé devant la surface mais il a mal géré cette belle position. Après une frappe sans contrôle au-dessus, il a perdu une balle à l'entrée de sa surface qui a donné une incroyable occasion aux Verts. De bonnes récupérations hautes et, avant de sortir, un hallucinant loupé devant le but sur un super centre en retrait. Il est sorti à 20 minutes de la fin après une prestation convenable.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : miraculeusement sauvé par 2 fois après l'ouverture du score notamment la seconde où l'attaquant stéphanois est contré par ... son coéquipier alors que le ballon allait rentrer ! Après un super duel gagné à 20 minutes de la fin face à Buenga, il n'a rien pu faire peu après sur le second but.
Hiroki Sakai (5.5) : pris de vitesse et incapable de contrer le centreur sur l'ouverture du score, il a ensuite fait un bon débordement et un centre pour Sanson. Passé à gauche à la demi-heure pour soulager Balerdi, il a pris un jaune sur sa première intervention de ce côté. En position d'avant-centre sur un contre, il était hors-jeu. Pas concentré sur une perte de balle, il a cédé sa place en fin de rencontre.
Christopher Rocchia (non noté) : incroyablement entré en jeu alors qu'on ne pensait pas le voir jouer cette saison car en instance de départ, il a eu sa chance une dizaine de minutes à la place du Japonais. Il a essayé de déborder mais sans réussite.
Leonardo Balerdi (3) : sa titularisation sur la gauche de la défense était LA surprise du onze de départ olympien. En difficulté dès le début de match, il a fait une lamentable touche donnée aux Verts et on a vu qu'il n'était pas du tout à l'aise dans ce rôle. Etant donné sa prestation, il est passé à droite après 30 minutes. Offensivement, on l'a vu de la tête plusieurs fois sur les coups de pied arrêtés sans jamais être dangereux.
Bouna Sarr (5.5) : il a donc pris la place du jeune Argentin dès l'entame de la seconde période. Très offensif, il a essayé mais sans faire la différence.
Alvaro Gonzalez (5) : après une grosse faute pour compenser une grossière erreur de Balerdi, il a fait un sauvetage du bout du pied en début de seconde période puis a été pris de vitesse. Une prestation mi-figue mi-raisin pour l'Ibère.
Duje Caleta-Car (3.5) : pas au marquage sur l'ouverture du score, plusieurs relances ratées mais quelques bonnes interventions, le Croate a surtout été ridiculisé au départ de l'action du second but.
Boubacar Kamara (4.5) : une prestation trop moyenne où il n'a pris le dessus sur ses adversaires directs. Il a poussé en fin de match mais était visiblement très fatigué car il ne s'est pas replié.
Valentin Rongier (4) : assez peu présent en première période, il a fait quelques erreurs techniques après le repos pour une prestation trop médiocre.
Kevin Strootman (non noté) : il a remplacé l'ancien Nantais pour les 10 dernières minutes sans faire mieux que le titulaire.
Valère Germain (non noté) : il a pris la place de Sanson et a joué un peu plus haut. Toujours présent pour se battre et défendre, il n'a pas assez pesé offensivement malgré de l'envie.
Maxime Lopez (4) : encore dans le onze de départ, il a débuté dans l'axe puis est passé à droite. Incroyablement bien positionné devant le but il a atrocement mal centré et, en position d'avant-centre, il n'a pas réussi à couper la trajectoire d'un centre.
Marley Aké (5) : il a remplacé Lopez dès le début de la seconde période et a joué avant-centre. Il a débuté par un tir en taclant qui a fini sur la transversale à la conclusion d'un beau mouvement collective. Cette action a été le tournant de la rencontre et il a donc été malheureux malgré de l'envie et des courses intéressantes.
Dimitri Payet (4.5) : un coup-franc imprécis en début de seconde période, une belle passe pour Thauvin, un super centre en retrait pour Sanson mais au final ça n'est pas assez.
Florian Thauvin (5.5) : il a joué à droite puis dans l'axe et, en position d'avant-centre, sur un super centre de Sanson, il a raté sa reprise. Parti au but, son tir a été contré. Il a ensuite fait une super passe pour Payet et un centre caviar pour Aké. Il a terminé par un très beau coup-franc en fin de match sorti de sous la barre par le gardien stéphanois.

Face à de très bons Verts et un choix de joueurs étonnant pour ce type de rencontre en première période, André Villas-Boas est en partie responsable de cette défaite logique. De plus, on a clairement vu qu'il n'y a pas eu autant d'envie, de concentration et de discipline que dimanche.
Individuellement, les performances phocéennes ont été trop moyennes. Morgan Sanson a été le meilleur alors que Leonardo Balerdi le moins bon mais dans un rôle pas du tout dans ses qualités.
Il faudra vite redresser la barre dès ce week-end face à un autre très bon adversaire, Lille, pour voir ce qu'a dans le ventre cet effectif.

Rothen pense que Villas-Boas s'est trompé
Mercato : la piste Alario est bien réelle mais...
Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit