PSG 0-1 OM : la tactique et les joueurs

C'est donc une victoire historique, presque 10 ans après la dernière, après une prestation solide et un incroyable réalisme pour des Marseillais face à des Parisiens très agressifs voire violents.

Le début de saison est toujours autant chaotique avec un deuxième match encore à l'extérieur pour les Olympiens face au PSG qui vient juste de débuter et a beaucoup de joueurs majeurs absents à cause du COVID-19. L'opportunité semble donc belle pour les Olympiens même si la défaite des Parisiens chez le promu lensois fait craindre une réaction.
Bouna Sarr et Morgan sont les deux absents côté marseillais alors que Christopher Rocchia, Florian Chabrolle et Kostas Mitroglou n'ont pas été retenus. Andre Villas-Boas reste sur son habituel 4-3-3 avec une grosse surprise. Le capitaine Steve Mandanda est dans le but, une défense composée de gauche à droite par Jordan Amavi, Duje Caleta-Car, Alvaro Gonzalez et Hiroki Sakai ; Boubacar Kamara est le milieu défensif axial avec Valentin Rongier et Pape Gueye un cran plus haut ; les trois joueurs offensifs sont Dimitri Payet, Florian Thauvin et Maxime Lopez, la surprise du onze de départ.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Yuto Nagatomo, Leonardo Balerdi, Kevin Strootman, Saif-Eddine Khaoui, Nemanja Radonjic, Valère Germain, Dario Benedetto et Marley Aké. Simon Ngapandouetnbu et Lucas Perrin ne sont pas sur la feuille de match.

Avec Di Maria et Neymar dans le onze parisien, l'équipe du PSG n'est finalement pas si amoindrie et domine très nettement. Complètement contre le cours du jeu, Thauvin ouvre le score à la demi-heure sur un coup-franc de Payet. Le dernier quart d'heure avant la pause est très haché et l'OM subit moins.
Le PSG domine encore nettement la seconde période mais ne parvient pas à marquer. La fin de match est houleuse avec 5 cartons rouges dont 2 pour les Marseillais face à des Parisiens beaucoup trop dans l'agressivité.

L'homme du match

Steve Mandanda (8.5) : il a débuté par un incroyable arrêt réflexe sur sa ligne dès la deuxième minute puis a pris un centre compliqué pour une première mi-temps où il a peu été sollicité même si son équipe était largement dominée. Après un dégagement au pied raté en début de seconde période, il a fait deux super arrêts du pied peu vers l'heure de jeu pour conserver le but d'avance jusqu'au bout !

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (6.5) : souvent dans la zone de Neymar, il aurait pu concéder un penalty sur le Brésilien mais il est surtout battu comme un lion avec plusieurs tacles en fin de match alors qu'il était très fatigué. En première période, il a aussi fait quelques montées offensives.
Jordan Amavi (7) : sérieux et tonique défensivement, on l'a surtout vu avec de grandes courses vers l'avant. Inutilement énervé en fin de match, il a pris un rouge qui va sans aucun doute lui valoir plusieurs matches de suspension.
Alvaro Gonzalez (8) : de retour après son absence à Brest due au COVID-19, il a été bien chaud avec Neymar et Di Maria notamment, surtout en fin de chaque mi-temps. Dans le jeu, il a fait une grosse faute pour empêcher Di Maria de rentrer dans la surface en début de seconde mi-temps et a été globalement très solide. Son expérience lui a permis de bien chauffer Neymar sans dépasser les limites, ce que n'a pas réussi à faire le Brésilien.
Duje Caleta-Car (6) : solide dans ses interventions, il a tout de même fait de nombreuses relances ratées.
Boubacar Kamara (7.5) : il a obtenu le coup-franc à l'origine du but mais a surtout été bien présent à la récupération notamment en fin de match où il a dégagé plusieurs ballons chauds.
Pape Gueye (6) : préféré à Strootman (qui semble le remplaçant attitré de Sanson), il a joué dans un rôle de milieu gauche inhabituel pour lui. Appliqué dans une rencontre où son équipe a très peu eu le ballon, il a pris un carton honteux sur un super tacle réussi sur Neymar. Il est sorti avant l'heure de jeu après le premier très gros match de sa carrière.
Dario Benedetto (non noté) : entré avant l'heure de jeu à la place de l'ancien Havrais, il a bien évidemment évolué avant-centre. Peu après son entrée, son but n'a pas été validé alors que Thauvin n'était pas hors-jeu !!! Dans la foulée, il n'a pas obtenu un penalty alors qu'il a été balayé. Il a surtout fait du pressing et des replacements défensifs et a pris beaucoup de gros coups, notamment par Paredes. Il est incroyable qu'il soit aussi exclu comme son compatriote qui, lui, l'a largement mérité.
Valentin Rongier (7) : un tir plein axe de loin arrêté en deux temps par le gardien pour la première frappe du match, il a ensuite fait un bon retour défensif dans sa surface et a surtout effectué énormément de courses pour presser et compenser.
Maxime Lopez (6) : c'était LA grosse surprise du onze de départ car il a été préféré à ... Benedetto. Il a joué aux trois postes offensifs (à droite, dans l'axe et à gauche) et même milieu gauche avec de l'attention et de l'envie.
Kevin Strootman (non noté) : entré pour une vingtaine de minutes à la place de Lopez, il a joué milieu gauche. On l'a vu sur une bonne montée de balle puis sur une faute (avec un carton) où il a bien mis en évidence son expérience.
Dimitri Payet (7.5) : sifflé à chaque touche de balle, il a pris un coup de Neymar mais l'arbitre a donné un carton aux deux joueurs en début de match. Présent défensivement, il a surtout botté un super coup-franc pour la passe décisive sur le seul but du match. Dans l'axe en début de seconde mi-temps puis de nouveau à gauche à l'entrée de Benedetto, il a pris énormément de coups par des Parisiens très agressifs.
Nemanja Radonjic (non noté) : entré à la place et au poste de Payet, il a été battu en position défensive et fait une perte de balle idiote en toute fin de match. Il est très étonnant de le voir rentrer dans ce type de match où il faut défendre, être attentif, ce qui est à l'opposé de ses qualités.
Florian Thauvin (7) : au poste d'avant-centre ou sur l'aile droite, il a surtout ouvert le score d'un plat du pied gauche de près sur un caviar de Payet. Sur un contre rapide, il n'a pas donné le ballon ce qui a permis aux Parisiens de faire faute et anéantir une super occasion. Il a aussi fait un tir sur le gardien à l'origine du but de Benedetto refusé.
Valère Germain (non noté) : il a remplacé Thauvin sur l'aile droite pour le dernier quart d'heure et s'est battu comme à son habitude.

C'est donc une victoire historique, presque 10 ans après la dernière, après une prestation solide et un incroyable réalisme pour des Marseillais face à des Parisiens très agressifs voire violents.
Individuellement, plusieurs joueurs ont été très bons notamment Steve Mandanda qui a tenu la baraque avec plusieurs super arrêts. Difficile de désigner le moins bon Phocéen, tellement la prestation collective a été homogène et solide.
Il faudra vite récupérer car jeudi il y a la réception de Saint-Etienne pour le premier match au Vélodrome de la saison et continuer sur cette très bonne lancée, deux victoires en deux matches (tous les deux à l'extérieur).

L'OM prend la défense d'Alvaro (Officiel)
L'énorme photo-montage de Payet sur Neymar
Sois le premier à nous donner ton avis
14/09/2020 à 22:06
allofs
allofs

Ce serait bien de refaire des match similaires, dans l'envie, le collectif, surtout que les matchs face à Lille et Lyon arrivent bientôt, mais avant il faudra confirmer face à St Etienne..

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit