Toulouse 1-2 OM : la tactique et les joueurs

C'est une très belle victoire de la part des Marseillais qui ont battu une équipe solide malgré une fatigue évidente surtout de la part des cadres, Rami et Gustavo, qui jouent tous les matches.

Il reste encore trois matches dans l'hiver à la cadence infernale avant la trêve internationale qui permettra aux non-internationaux de souffler. L'objectif de ce déplacement à Toulouse est que les Marseillais ne soient pas trop distancés par Monaco et gardent de l'avance sur Lyon.
Florian Thauvin, touché jeudi contre Bilbao, est absent alors que Christopher Rocchia et Grégory Sertic, convalescents, ont repris avec la réserve. Henri Bedimo et Gaël Andonian n'ont pas été retenus par Rudi Garcia qui, dans son habituel 4-3-3, fait un peu de turn-over. Steve Mandanda est dans le but, la défense est composée de gauche à droite par Hiroki Sakai, Rolando, Adil Rami et Bouna Sarr ; Luiz Gustavo (avec le brassard) et André-Frank Zambo-Anguissa sont à la récupération avec Morgan Sanson en meneur de jeu ; Lucas Ocampos est l'attaquant évoluant à gauche, Maxime Lopez est à droite et Valère Germain dans l'axe.
La feuille de match est complétée par Yohann Pelé, Jordan Amavi, Aymen Abdennour, Boubacar Kamara, Dimitri Payet, Clinton Njie et Kostas Mitroglou. Yusuf Sari est en tribune.

L'OM démarre bien, domine très nettement et ouvre le score par Ocampos. Sur une double hésitation olympienne, Toulouse égalise sur sa première occasion. Cela fait tourner la rencontre et, finalement, les Phocéens sont heureux de rentrer au vestiaire sur un score nul.
La seconde période est plus équilibrée mais les entrées d'Amavi, Payet et Mitroglou font la différence car le capitaine habituel est le passeur décisif pour le Grec qui donne la victoire aux siens.

L'homme du match


Steve Mandanda (8) : impuissant sur le but toulousain, il a été sauvé par sa transversale sur un coup-franc à la demi-heure puis il a enchainé les arrêts avec un super coup-franc détourné de sa lucarne avant le repos, une belle claquette sur un tir de près en début de seconde mi-temps, un arrêt du pied sur un tir où il était masqué et une horizontale pour détourner un tir croisé.

Les autres joueurs

Bouna Sarr (6) : Amavi ménagé, il était de retour dans le onze de départ sur la droite de la défense. Il a été bon offensivement avec des débordements et des centres mais pas assez tranchant défensivement notamment sur l'égalisation toulousaine où il n'est pas intervenu. Il a ensuite fait une faute à la limite de la surface qui lui a valu un carton logique. Monté d'un cran à l'entrée d'Amavi, il a fait deux belles frappes dont la seconde qui a fini sur la transversale.
Hiroki Sakai (6) : de retour à gauche, il a été battu sur l'égalisation où il est trop facilement passé par le buteur. Passé à droite à l'entrée d'Amavi, il a fait une très belle ouverture pour Mitroglou à l'origine du but du Grec.
Adil Rami (5) : pas mal d'imprécisions pour le taulier de la défense pour qui l'accumulation des matches se fait de plus en plus sentir. Il a tout de même bien tenu la défense en fin de match avec de la présence physique surtout sur des ballons aériens.
Rolando (5) : une bonne intervention en début de match puis une autre loupée sur un centre qui aurait pu coûter très cher, il a été battu sur un contrôle dans la surface dès le début de la seconde période. Offensivement, il a placé deux têtes non cadrées.
Luiz Gustavo (4) : Payet sur le banc, il était le capitaine. En début de match, on l'a vu sur plusieurs têtes sur des coups de pied arrêtés notamment celle qui a donné l'ouverture du score à Ocampos. Il a ensuite multiplié les passes ratées et a souvent été dépassé. C'est sans aucun doute son moins bon match de la saison. Comme Rami, il a vraiment besoin de souffler.
André-Frank Zambo-Anguissa (4) : après une frappe ratée, il a fait une belle percée plein axe et, bien placé dans la surface, il n'a pas voulu tirer du gauche. Il a ensuite perdu le ballon puis hésité sur l'action de l'égalisation toulousaine. Après des passes ratées et un carton avant le repos pour une grosse semelle, il est sorti à l'heure de jeu après une nouvelle faute. Peu avant, il avait fait une belle intervention mais sa prestation est plus que médiocre.
Jordan Amavi (non noté) : il a remplacé le Camerounais et a joué arrière gauche. Il a commencé par prendre un carton pour un geste d'humeur inutile puis fait une bonne défense à l'heure de jeu sur un duel après un tir renvoyé. Il a aussi fait un super centre pour Germain.
Morgan Sanson (4.5) : le meneur de jeu du soir, même s'il est souvent parti dans le dos de ses adversaires directs, a trop peu pesé sur le jeu et a été imprécis sur beaucoup de gestes. Il est logiquement sorti à une vingtaine de minutes de la fin.
Dimitri Payet (non noté) : il a donc joué à la place et au poste de l'ancien Montpelliérain. Il a surtout fait une passe décisive pour Mitroglou (après avoir intelligemment laissé passer le ballon au début de l'action). Il a fini par deux tirs loupés et a surtout pris un carton débile à la fin des arrêts de jeu, indigne d'un capitaine.
Maxime Lopez (5.5) : en position d'ailier droit dans un rôle où il n'est guère à l'aise, il a été logiquement souvent aspiré vers l'axe et est même souvent allé de l'autre côté. Tireur du coup-franc de l'ouverture du score, il a eu de l'activité et n'a pas hésité à aller au contact. Passé second récupérateur à la sortie d'Anguissa, il a continué de presser.
Lucas Ocampos (6.5) : présent pour ouvrir le score de près sur un coup-franc, on l'a ensuite vu sur pas mal de duels aériens. Auteur d'un tir en se retournant non cadré avant la pause, on l'a moins vu offensivement après la pause où il a surtout fait des replacements. Il n'a pas bien géré un ballon devant le but sur un tir raté.
Valère Germain (4.5) : il s'est battu mais a touché très peu de ballons. Il a tout de même fait une super reprise d'un rien à côté en première mi-temps. Il a raté le ballon sur un corner avant la pause et a placé une belle tête sauvée par le gardien.
Kostas Mitroglou (non noté) : de retour de blessure, il a pris la place de l'avant-centre et a commencé par un une-deux avec Payet pour marquer sur son second ballon d'un plat du pied gauche acrobatique. Peu après, il a placé une tête sur le poteau après la frappe de Sarr renvoyée par la barre. Il a fini par un lob renvoyé par le gardien à la fin des arrêts de jeu, bref une entrée percutante et décisive.

C'est une très belle victoire de la part des Marseillais qui ont battu une équipe solide malgré une fatigue évidente surtout de la part des cadres, Rami et Gustavo, qui jouent tous les matches.
Individuellement, Steve Mandanda a permis aux siens de ne pas être menés et est le meilleur Olympien du match. Pour le moins bon, Luiz Gustavo a vraiment été à la peine, comme on ne l'avait jamais vu jusqu'à présent sous le maillot blanc.
Avant le gros choc contre Lyon le week-end prochain, il faudra être sérieux et tenir le choc à Bilbao pour se qualifier en quart de finale de l'Europa Ligue.

OM-Lyon : Riolo pense que les Lyonnais peuvent l'emporter
L'OM et Garcia ont séduit Dugarry
Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit