OM 1-0 VAFC : la tactique et les joueurs

Même s'ils ont dû faire une demi-heure de plus, les Marseillais se sont qualifiés face à de coriaces Valenciennois faute à un manque de précision offensive.

Comme depuis un moment, l'année civile démarre par les 32èmes de finale de la Coupe de France. Pour 2018, c'est Valenciennes, en milieu de tableau de Ligue 2, qui rend visite aux Olympiens pour qui une qualification est impérative étant donné le standing de l'adversaire.
Grégory Sertic et Morgan Sanson sont blessés alors que Boubacar Kamara vient de reprendre dans la semaine après sa blessure. Rudi Garcia a mis toujours à l'écart Rod Fanni et Gaël Andonian alors qu'Henri Bedimo fait sa première apparition dans le groupe depuis le début de la saison. Christopher Rocchia et Doria ne font pas non plus partie des 19 joueurs convoqués par l'entraineur phocéen qui aligne un inhabituel 4-4-2 avec beaucoup de joueurs offensifs. Steve Mandanda est dans le but ; Hiroki Sakai, Adil Rami, Rolando et Jordan Amavi en défense de droite à gauche ; Luiz Gustavo et Maxime Lopez sont les milieux récupérateurs avec le capitaine Dimitri Payet et Clinton Njie plus haut et sur les côtés ; le duo d'attaquants est composé de Valère Germain et Kostas Mitroglou.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Henri Bedimo, Aymen Abdennour, André-Frank Zambo-Anguissa, Bouna Sarr, Lucas Ocampos et Florian Thauvin. Yusuf Sari n'est pas sur la feuille de match.

Les Marseillais dominent mais les Nordistes ont les meilleures occasions et il n'y a pas de but au repos. A l'heure de jeu, Mitroglou est remplacé par Thauvin mais les Olympiens restent peu dangereux et sont obligés de jouer 30 minutes de plus.
Amavi ouvre le score juste avant la mi-temps de la prolongation et l'OM se qualifie dans la douleur.

L'homme du match


Jordan Amavi (6.5) : des centres imprécis et des interventions toniques pour l'arrière gauche qui a surtout été présent pour marquer le seul but du match sur un centre en retrait et une frappe du ... droit dans la prolongation pour son premier but avec l'OM.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6.5) : heureux que la tête d'un attaquant n'ait pas été cadrée en début de match alors qu'il était seul devant le but sur un corner où les défenseurs ont été passifs, il a ensuite fait plusieurs arrêts et a surtout gagné un duel à un quart d'heure de la fin du temps réglementaire évitant une humiliation à son équipe.
Hiroki Sakai (5.5) : un bon tacle sur la gauche de la surface en position de dernier défenseur et une reprise au second poteau contrée sont les deux gestes marquants d'une prestation sérieuse.
Adil Rami (6.5) : il a utilisé sa puissance pour dominer les attaquants nordistes. Il est aussi monté à quelques reprises.
Rolando (5.5) : une rencontre tranquille pour le Portugais qui a fait le minimum syndical.
Luiz Gustavo (5.5) : toujours de l'activité et de la présence mais plus de maladresse et moins d'application que d'habitude dans ses transmissions et ses frappes.
Maxime Lopez (5) : il a été assez actif et mobile dans ce rôle de milieu défensif. Il a aussi été l'auteur d'une bonne accélération sur la gauche mais son centre a été intercepté. Après un carton, il a fait un gros tacle qui aurait pu lui valoir une expulsion. Il a logiquement cédé sa place peu après pour éviter tout risque de finir en infériorité numérique.
André-Frank Zambo-Anguissa (5.5) : il a pris la place et le poste de Lopez à 20 minutes du temps réglementaire. Auteur d'un bon débordement et d'un centre pour Thauvin, de plusieurs récupérations et deux piteuses frappes, il fait une entrée contrastée.
Dimitri Payet (5.5) : de l'activité et de la présence pour le capitaine mais il n'a pas été assez décisif sur ses nombreuses opportunités de marquer ou de donner un ballon de but.
Clinton Njie (6) : titulaire surprise sur le côté droit, il a été l'attaquant le plus en vue avec du mouvement et de l'envie. Il a par contre pêché dans le dernier geste avec trop de maladresse et parfois de la nonchalance. Il est passé second attaquant à l'entrée de Thauvin et a été le centreur décisif sur le seul but du match.
Valère Germain (5) : une belle remise pour Njie, un tir non cadré et surtout une reprise sur le gardien à la fin du temps réglementaire pour un match moyen. Il est sorti dans la seconde mi-temps de la prolongation.
Lucas Ocampos (non noté) : il a pris la place de l'ancien Monégasque à une douzaine de minutes de la fin et a joué avant-centre. Dans un moment où son équipe a eu beaucoup d'opportunités, il a essayé mais sans succès.
Kostas Mitroglou (3) : très emprunté, on ne l'a quasiment pas vu si ce n'est sur un contrôle raté sur un bon centre juste avant le repos. Il est logiquement sorti à l'heure de jeu.
Florian Thauvin (5) : il a pris la place du Grec et a joué à droite, il a été actif et mobile mais, comme la plupart de ses coéquipiers, maladroit.

Même s'ils ont dû faire une demi-heure de plus, les Marseillais se sont qualifiés face à de coriaces Valenciennois faute à un manque de précision offensive.
Les performances individuelles ont été très moyennes dans l'ensemble. Jordan Amavi pour sa prestation générale et son but est le meilleur Olympiens alors que Kostas Mitroglou nettement le moins bon.
Il faudra être bien meilleur à Rennes le week-end prochain pour reprendre le championnat du bon pied.

Marquet accuse les centreurs, plutôt que les attaquants
Mercato : Nkoudou file chez les Clarets (Officiel)
Sois le premier à nous donner ton avis
09/01/2018 à 14:33
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Beaucoup de joueurs n'étaient pas prêts physiquement. Sans doute était-ce dû à la préparation ???...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit