Vitinha : "Un Vitinha meilleur et plus confiant la saison prochaine"

Lors d'un entretien accordé au média portugais Record, Vitinha s'est confié sur ses premiers mois à Marseille ainsi que sur ses objectifs pour la saison prochaine.

Vitinha

Recruté en provenance de Braga cet hiver, Vitinha prend ses marques en Ligue 1 et ne sera réellement jugé qu'à partir de la saison prochaine, lorsqu'il aura pu profiter d'une préparation complète avec le club. Lui-même reconnaît que ces premiers mois ne sont pas simples pour l'instant, comme il l'a confié à Record : "Cela a été difficile. Et c'est un peu différent de ce que j'avais l'habitude de faire, mais j'ai travaillé dur et bien. J'espère, dans un avenir très proche, être à 200% pour donner le meilleur de moi-même pour le club et l'institution."

Déçu par les deux défaites à Lens, puis à Lille, l'ancien joueur de Braga estime tout de même que la saison de l'OM n'est pas à jeter. D'un point de vue personnel, il affirme que l'on verra un autre Vitinha la saison prochaine : "Ça fait toujours mal parce que notre objectif est de gagner. Nous travaillons pour gagner et quand nous ne pouvons pas, il est impossible d'être satisfaits. Nous allons continuer le combat, continuer à travailler jusqu'à la dernière seconde et attendre. Nous devons faire notre part. Nous travaillons pour faire des améliorations, mais si ce n'est pas toujours possible, cela reste une bonne saison. Et l'année prochaine, nous essaierons d'être encore meilleurs ! De mon côté, ce temps que j'ai maintenant est suffisant et la prochaine saison, nous aurons un Vitinha meilleur, plus confiant. Tout sera beaucoup mieux la saison prochaine."

Mercato : Tudor, stop ou encore ?
Pour Riolo, Tudor est pointé du doigt en raison de l'affect autour de Payet
Sois le premier à nous donner ton avis
24/05/2023 à 11:50
Coracino34
OM

Longoria a fait de lui le joueur le plus cher de l'histoire de l'OM. Alors, il faut croire en lui et faire de sorte que l'on bâtisse une équipe "pour lui". Comme Tapie l'a fait en son temps avec Jean-Pierre Papin.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit