Anigo : "Rien n'était sérieux aux yeux de Benjamin Mendy"

José Anigo, ancien entraîneur et directeur sportif de l'OM, s'est remémoré le passage de Benjamin Mendy, à l'OM. Il se rappelle d'un joueur qui ne prenait rien au sérieux.

José Anigo

Dans L'Équipe, l'ancien dirigeant marseillais a commenté s'est souvenu du parcours réalisé par Benjamin Mendy, dans le club olympien : "Benji est arrivé à Marseille avec une bande de jeunes joueurs prometteurs, les Florian Thauvin, Giannelli Imbula, Mario Lemina dans le cadre du fameux "projet Dortmund" de Vincent Labrune. Tout de suite, j'ai vu un garçon très attachant et très vite aussi, j'ai compris que rien n'était très sérieux à ses yeux. Pour lui, la vie est un jeu", a-t-il indiqué au journal.

"Il est tellement naturel ce mec-là"

Il pense que l'ancien joueur du Havre n'avait pas les codes des autres joueurs : "Chez les joueurs de foot pro, il y a des codes et il ne les avait pas. Un jour sur deux, il arrivait en retard à l'entraînement. Une ou deux fois, on a même envoyé quelqu'un du club le sortir du lit chez lui. On a commencé par des petites amendes et c'est monté crescendo. Parfois jusqu'à 15 000 ou 16 000 euros par mois. C'était du lourd. Mais il n'a jamais compris. C'était impossible pour lui de mettre un réveil à l'heure." Il était d'ailleurs souvent sanctionné : "Avec Steve Mandanda, les joueurs avaient décidé que ces amendes seraient reversées à des oeuvres caritatives en fin de saison. Il a bien contribué à les aider." Et de conclure : "Il est tellement naturel ce mec-là, c'est dur de lui en vouloir. Il y a chez lui certains côtés qui me rappellent la personnalité de Franck Ribéry. Ce sont de grands joueurs mis à part. Malgré la notoriété, ils ont gardé un côté très simple, naturel, presque enfantin."

Benjamin Mendy a disputé 101 matchs avec l'OM, entre 2013 et 2016. Il compte 10 sélections avec les Bleus. Il est accusé de sept viols et d'une agression sexuelle, et risque une très lourde peine de prison.

Aké a fait ses débuts avec la Juve, contre la Sampdoria
Le choix de l'OM, son surnom, son contrat... Kolasinac se confie
Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit