Djellit enfonce Eyraud sur le déficit

Le journaliste de France Football, Nabil Djellit, a commenté sur Twitter les chiffres sortis dans la presse concernant le déficit cumulé de l'OM.

Jacques-Henri Eyraud

D'après L'Equipe, qui cite la DNCG, le déficit de l'OM pour la saison 2019-2020 s'élève à 97 millions d'euros, un record dans l'histoire récente du club, mais un chiffre proche de l'année précédente (2018-2019, 91 millions d'euros). Pour le journaliste Nabil Djellit, le coupable est tout trouvé : "Presque 100 millions d'euros de pertes pour l'OM en 2019/2020. La séquence Jacques-Henri Eyraud a été désastreuse. (Frank) McCourt ne pourra pas continuer comme cela indéfiniment."

L'ancien président de l'OM, remplacé en février 2021 par l'Espagnol Pablo Longoria, a creusé le déficit du club chaque année depuis son arrivée en 2016 : lors de la saison 2017-2018, sa deuxième au club, les pertes étaient aux alentours de 70 millions d'euros. Cette saison touchée par le Covid, le déficit de l'OM devrait s'élever à 60 millions, selon une source interne au club.

L'Inter veut absolument se débarrasser de Vidal
Lopez : "Boga suit l'OM"
Sois le premier à nous donner ton avis
10/06/2021 à 10:00
Vasco93
Vasco93

JHE faut pas lui confier tes économies tu auras vite fait de te retrouver en caleçon à la soupe populaire

10/06/2021 à 10:20
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Djellit enfonce des portes ouvertes connues de tous...

10/06/2021 à 10:23
bouloulou
bouloulou

Les chiffres sont sans appel, c'est le plus gros déficit creusé de toute l'histoire de l'OM. Même en prenant en compte la valeur actualisée des montants et le nombre d'année d'exercice, JHE et le pire président de l'histoire du club par rapport à sa gestion financière.

10/06/2021 à 23:57
Pytheas83bm
Pytheas83bm


je partage.
avec un peu plus de perspicacité ou de sagesse, il aurait pu mener à bien son projet. mais le démon de la flambe a eu raison de lui.
c'est le défaut des personnes qui se croient intelligentes. quand ça ne se passe pas bien, elles s'entêtent, aveuglées par leurs certitudes.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit