Desplat : "Eyraud est un jeune président"

Avec prétention, Bertrand Desplat est revenu sur le clash qui l'a opposé à Jacques-Henri Eyraud, lors de l'assemblée générale de la LFP. Il l'a évidemment tourné à son avantage.

Bertrand Desplat

Selon Le Parisien, le président de l'OM avait accusé Desplat de faire fuiter des informations à Mediapart. Le Guingampais aurait répondu qu'il allait "lui casser la gueule". Le gendre de Noël Le Graët a donné sa version, avec dédain, sur la chaîne L'Équipe : "Ce que je n'accepterai jamais, c'est qu'on puisse mettre en doute mon intégrité qui est totale. Jacques-Henri Eyraud est un jeune président, ça lui arrive encore de commettre un certain nombre de maladresses. Il le fera comme tout le monde, il apprendra au fur et à mesure du temps."

"La Ligue 2 a été balayée d'un revers de main"

Il estime par ailleurs que les clubs de L2 sont lésés par le système de répartition des droits TV : "Elle a été balayée d'un revers de main, totalement déclassée. En Allemagne, la 2. Bundesliga (D2), c'est 16 % du partage des revenus télé. En France, ce sera 8,4 % en 2020-2021. Ce côté carnassier, rapace, ne peut plus durer. Quand on est dans la difficulté, on doit s'asseoir autour d'une table et trouver des solutions ensemble, pas en déclassant son Championnat numéro deux, pourvoyeur de talents."

Comme son beau-père, Desplat fait partie de ceux qui ne croient pas en la théorie des locomotives, pour faire progresser un championnat. Elle s'est pourtant vérifiée chez les quatre meilleurs d'Europe. Comme Jean-Michel Aulas, il défend son intérêt, au détriment de l'intérêt commun.

L'identité des clubs en déficit révélée
Lyon et Amiens vont déposer une requête devant le Conseil d'État
Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit