Droits TV : Riolo recadre doucement les petits clubs

Daniel Riolo a commenté la polémique liée à la création d'un groupe de travail composé de Noël Le Graët (FFF), Bernard Caiazzo (Première Ligue), Claude Michy (UCPF), Didier Quillot (LFP), Nasser Al-Khelaifi (PSG), Jean-Michel Aulas (Lyon) et Jacques-Henri Eyraud (OM). S'il n'a pas un avis vraiment tranché, il pense que les petits clubs n'auraient pour ainsi dire aucun revenu sans ceux qui font de l'audience.

Daniel Riolo

"Il y a toujours eu des dissensions entre les gros et les petits. Les gros sont minoritaires et cherchent à imposer leur loi, car c'est grâce à eux qu'il y a plus d'argent dans le football, c'est grâce à eux que la Ligue 1 vit. Les autres, ce sont un peu les sparring-partners. Ce n'est pas du mépris, ce n'est pas de la condescendance même si ça y ressemble un peu. Mais vu la situation actuelle s'il faut que tout le monde se mette d'accord, ça va être beaucoup trop le bordel. D'où cette volonté des tauliers de déblayer le terrain", a-t-il déclaré sur les ondes de RMC.

"Sans les quatre gros, les droits TV..."

Le journaliste pense qu'il faut récompenser les locomotives : "J'ai toujours été emmerdé sur cette question. Je n'arrive jamais à avoir une idée claire sur la décision que je prendrais si j'y étais. Oui, il faut que tout le monde ait de l'argent sinon ça fait une compétition distendue. Mais je pense que je serais agacé par les petits... Je peux un peu comprendre les forts, ce sont eux qui font tourner la boutique. Il ne faut pas être faux-cul, l'oseille rentre grâce aux gros. Sans les quatre gros, les droits TV, ce ne serait même pas 100 millions d'euros."

Depuis le milieu des années 90, la Ligue 1 a opté pour une répartition qui privilégie les petits et clubs moyens. Le fossé avec les Championnats concurrents s'est peu à peu creusé...

Benzema a aussi pris la défense d'Evra
Monconduit milite aussi pour une saison blanche
Sois le premier à nous donner ton avis
25/03/2020 à 09:55
Pytheas83bm
Pytheas83bm


oui mais ça on n'en sait rien.
sans les 4 gros, il y aurait d'autres équipes en france qui participeraient à la ldc ou à l'el et de fait avec ces revenus, ils deviendraient gros eux aussi.

25/03/2020 à 09:58
Ruud Devils
Ruud Devils


Pas vraiment, le championnat de France pourrait ressembler au championnat de Roumanie ou de Serbie. Et aurait donc moins de revenues en raison du faible intérêt qu'il génèrerait en dehors de son pays.

C'est une réalité, le championnat de France a perduré et s'est maintenu à flot car des clubs ont toujours mis la main à la poche de façon conséquente ou en construisant des projets pérennes. Si tu donnes plus de droits TV à Dijon, ça veut pas forcément dire que ça va devenir un cador.

25/03/2020 à 10:18
Pytheas83bm
Pytheas83bm


je ne suis pas d'accord.
tes arguments sont invérifiables
quand l'om, le qsg ou lyon étaient dans un creux, d'autres équipes ont eu leur période, nantes, bordeaux ou sainté et le championnat était d'un bon niveau aussi. il était attractif comme peut l'être un championnat de france.
et on n'était pas ridicule non plus sur la scène européenne.

25/03/2020 à 11:51
forza.marsiglia
forza.marsiglia

Je n’ai pas l’info de tête, mais il y a du avoir des saisons où Marseille et Paris étaient à la ramassent, et je serais curieux de voir qu’elles étaient les équipes les plus diffusées.

25/03/2020 à 14:05
waddle_for_ever
waddle_for_ever

Il parle de qui, Riolo, à part Ménes ? :/

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit