Rami : "J'ai la chance de pouvoir anticiper"

Adil Rami (34 ans) s'est exprimé sur la situation en Russie, au sujet de la pandémie du covid-19. Le confinement n'est pour l'instant pas obligatoire.

Adil Rami

"Le championnat a été suspendu, maintenant on est en arrêt. Certainement, selon mon idée perso, je pense qu'on va être à l'arrêt un peu plus longtemps que prévu. C'est mon opinion, a-t-il déclaré au micro de RMC. J'écoutais un peu les chiffres, c'est vrai que cela fait un petit peu peur. J'écoute les docteurs, je suis attentif à tout ça depuis un petit moment. J'ai la chance de pouvoir anticiper parce qu'ici on n'a aucun confinement. On a quand même eu des instructions de la part du club, aujourd'hui, de ne pas être dans les endroits un petit peu public, où il y a beaucoup de monde. De faire attention à ce qu'on mange, aussi. Aujourd'hui, je ne peux pas rentrer en France, sous prétexte qu'on ne sait pas si j'ai le coronavirus. La chance qu'on peut avoir c'est qu'on peut anticiper, par rapport à ce qui se passe en Italie ou en France."

"On ne sait jamais avec un voyage"

Il espère pouvoir bientôt rentrer : "Le petit problème que j'ai, c'est que si actuellement tout le monde est dehors ici, si tout le monde fait sa life, pour rentrer en France c'est compliqué, dit-il. J'ai un contrat avec Sotchi, j'ai 34 ans... On ne sait jamais avec un voyage, avec les quarantaines un peu partout, j'ai peur de ne pas pouvoir revenir pour jouer au foot. Ça reste difficile, mes enfants me manquent, mais je vais attendre, être patient et voir ce qu'il se passe...", a-t-il ajouté.

Rami défend désormais les couleurs du FC Sotchi.

L'OM va diffuser des matchs de légende
Il y a 29 ans, l'OM rendait fou le Milan AC au Vélodrome
Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit