Abriel : "Villas-Boas n'est pas dans l'émotion"

Fabrice Abriel a tenté de décrire le profil d'André Villas-Boas, dont il semble avoir étudié le parcours.

André Villas-Boas

"C'est un tacticien, avec une grosse rigueur. Ce qui va faire la différence, ce seront ses premiers mois. Et dès maintenant, ses premières décisions, qui il garde, qui il ne garde pas dans l'effectif. J'espère qu'il a un plan, qu'il a vu des matches, connaît les joueurs, ce qui lui fera gagner du temps, a-t-il expliqué dans les colonnes de La Provence. Il arrive dans un contexte où il va pourvoir vite gagner l'aval du public, parce que l'OM a mal fini, en termes de résultats et de jeu, et que rapidement, les petites choses qui vont bien se passer, vont très bien se passer. Le positif sera un peu amplifié, à la moindre différence positive, les gens vont dire "Ah ! Là, au moins, c'est mieux, ça joue, on peut vite s'enflammer."

"Le travail va pouvoir vite commencer"

Et d'ajouter : "Après, le boulot de l'entraîneur sera de maintenir cette atmosphère positive. Il en est capable, car il n'est pas dans l'émotion, il est pragmatique, il connaît les joutes européennes. Il arrive sûrement avec de la matière, il a travaillé son projet. Il faudra voir ensuite comment il se comporte dans le feu de l'action, c'est toujours la curiosité à avoir avec des gens très rationnels : comment ils réagissent devant l'imprévu. Le point le plus positif c'est déjà que l'OM n'a pas tardé à faire signer son entraîneur. Le travail va pouvoir vite commencer."

Mercato : Sanson, Thauvin et Ocampos vers la sortie ?
Pauwels dénonce les attaques sur Tapie
Sois le premier à nous donner ton avis
03/06/2019 à 13:50
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

De bonnes infos...

03/06/2019 à 15:18
meon
meon

Ces extraits de son interview démontre que le joueur a un minimum bossé le sujet. Rien d'extraordinaire, pas de nouvelles infos mais un bon éclairage, à savoir les étapes habituelles à l'arrivée d'un nouveau coach. Mais cela laisse entrevoir ce qui nous attend.
Ca nous change des poncifs ou pire du bashing de la part de Ménès, Duga, Leboeuf et compagnie.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit