Garcia commente la polémique Mitroglou

Interrogé sur la déclaration d'un soi-disant joueur parue sur RMC, rapportant des prétendues difficultés à jouer avec Kostas Mitroglou, Rudi Garcia a réagi. Le technicien pense qu'aucun joueur de l'OM ne se fendrait d'une telle réflexion. Il estime également qu'il faut travailler les automatismes.

Rudi Garcia, entraîneur de l'OM

"Un joueur professionnel ne fait pas le choix sur le terrain. C'est ça un vrai grand joueur pro ! Et dans mon équipe, je n'ai que des vrais grands joueurs pros, a lancé le coach marseillais. Il y a des choses à travailler, comme les centres. Il faut être capable de lui amener le ballon dans la surface. Lors du dernier match, il n'en a eu qu'un, de ballon. Les attaquants sont tributaires des autres joueurs. On a assez de qualité pour, et ce n'est pas suffisamment bien tout le temps. Il faut retrouver ça, continuer dans ce sens. Et ça ne concerne pas seulement Kostas, mais aussi Valère Germain."

Rolando : "L'OM ? Tu dois le vivre pour le connaître"
Mercato : l'OM en contact avec Lee Jae-Sung ?
Sois le premier à nous donner ton avis
11/01/2018 à 16:05
Tana
Tana

Seances de centre et de CPA pour tout le monde !

11/01/2018 à 16:13
Vasco93
Vasco93

c'est quand même incroyable que de nos jours et c'est pas specialement la cas de l'OM, il soit si difficile de faire des centres corrects, j'ai l'impression que tous ces nouveaux ballons à la con chaque saison qui volent ça emmerde aussi bien les gardiens que les joueurs de coté finalement

11/01/2018 à 16:25
Leffe du Nord
Leffe du Nord

Une façon de voir les choses peut-être. Mais on peut aussi observer que, dans toutes les équipes de L1, les centres se font moins nombreux, que trop n'aboutissent pas parce que mal effectués mais surtout que trop de joueurs préfèrent tenter leur chance seuls en perdant leur temps à vouloir dribler, se prenant pour des sauveurs et ce, du PSG à Metz...

11/01/2018 à 17:13
Pytheas83bm
Pytheas83bm

si on mettait un gaucher à gauche et un droitier à droite, on aurait des chances de voir des meilleurs centres.
là de faire le contraire, on a 3 conséquences.
on court le risque de voir l'ailier repiquer pour viser une lucarne en enroulé.
déborder pour centrer avec son mauvais pied.
faire un crochet pour se remettre sur son bon pied mais en plus que ça fait perdre de la spontanéité à l'action offensive, le centre aura une trajectoire vers le gardien plus difficilement captable pour celui qui est à la réception.

11/01/2018 à 20:53
bongo
bongo


Chaque option a ses avantages. Ca manque peut être surtout de permutations.
Pourtant, Sakai et Amavi - eux sur leur bons pieds - tentent souvent.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit