Médias : le Mitroglou-bashing est-il justifié ?

Pas l'ombre d'un fiché de la PJ dans les couloirs du Stade Vélodrome. Pas de nouvelles du procureur chargé de l'enquête sur les transferts. Pire : les résultats de l'OM sont conformes aux objectifs fixés par les dirigeants. Mais alors de quoi va-t-on parler à RMC ? Des disputes internes ? De Dimitri Payet et Rudi Garcia, comme le souhaite Daniel Riolo ? De Pamela Anderson ? Mais non, de Kostas Mitroglou, bien sûr !

Kostas Mitroglou, attaquant de l'OM

La vocation ratée de certains journalistes

Avec l'OM, la presse a souvent fait d'une souris un éléphant. Le moindre événement peut prendre une tournure théâtrale, la moindre affaire revêt des allures de polar. Les débordements ont parfois été propres à la ville, méditerranéenne et haute en couleur. Et d'autre fois, ils n'ont résulté que du travail d'imagination d'hommes de presse. Selon qu'il se situe à Marseille, Paris ou Lyon, un cambriolage peut par exemple activer le mode "Jean-Claude Izzo" de quelques correspondants.

Mais loin de moi l'idée de faire des généralités. Ce texte n'est pas une litanie contre la sphère des médias, mais bien une mise en garde face à l'attitude d'une poignée de morts de faim. Dans son édition de mardi, La Provence donne de brillantes pistes pour expliquer le manque de réalisme des attaquants phocéens. Elle s'interroge sur la qualité des centreurs marseillais et Jean-Christophe Marquet fait remarquer le déchet de certains joueurs. Elle ne focalise pas son attention sur un élément en particulier : un régal à lire et un exemple à suivre !

Auto-enflammade sur l'attaquant

Mais tous n'affichent pas la même volonté de parler tactique, technique et donc football. Pour Kostas Mitroglou, RMC a révélé sa tonalité, en septembre dernier. Elle a publié l'exclusivité d'un prétendu pépin physique dissimulé, lors de son transfert : l'OM se serait fait berner, sa "super star du mercato" serait indisponible pour une plus longue période. Manque de pot pour la radio, l'attaquant a fait ses débuts la semaine suivante. Et, s'il n'est pas encore dit que le club marseillais ne se soit pas fait avoir, il est trop tôt pour être formel.

En février 2017, dans la confusion des idées, Mohamed Bouhafsi a allumé la première mèche : "Un joueur fort qui pourrait être le porte-drapeau du projet olympien, la star de Frank McCourt. Un gros numéro neuf à 40 ou 50 millions d'euros", a-t-il publié sur Twitter. Certains journalistes voyaient en Kostas le fameux "grantatakan", l'idole (des jeunes) représentative des ambitions de Frank McCourt. Le natif de Kavala devait être la réponse de l'Américain au Zlatan Ibrahimovic des Qatariens du PSG. Il devait empiler les buts comme des perles, faire "sept pieds de haut" et "des boules de feu seraient projetées de son..." (enfin vous m'avez compris). La réalité a mis plusieurs mois à sortir : les dirigeants olympiens ne disposent pas des mêmes moyens que leurs homologues de la capitale : la star olympienne restera le collectif !

Mitroglou marque plus que Dugarry

Christophe Dugarry est certainement le détracteur le plus virulent de l'international grec. En début de saison, il affirmait préférer le projet lillois à celui de l'OM. Et il voyait chez Mitroglou un mélange "entre Brandao et Ravanelli". C'est peu de dire qu'il change d'avis comme de chemise. L'ancien attaquant des Bleus fracasse désormais quotidiennement l'ancien Lisboète. Et ses paroles sont d'une violence rare.

Ce qu'il est savoureux de rappeler, c'est que Christophe Dugarry a été recruté par l'OM en échange de 4,7 millions d'euros, le 30 décembre 1997. Une belle somme pour l'époque. Surnommé "Dugâchis", il n'a inscrit qu'1 but en 9 matchs, lors de sa première demi-saison (Mitroglou, c'est 2 buts en 9 rencontres de L1, NDLR). Il jouait parfois sur le côté, mais sa sélection pour le Mondial, en fin d'exercice, a créé une terrible polémique ("l'ami de Zidane"). Il a ainsi été victime d'un vif acharnement, des semaines durant. Il n'en reste pas moins que Duga a fini par s'adapter à Marseille. Et s'il a manqué sa sortie, suite à une altercation avec des supporters, on garde quelques bons souvenirs de son passage. Le champion du Monde paraît avoir oublié cette période : il est à son tour devenu l'un des critiqueurs compulsifs du ballon rond hexagonal.

Le marché des transferts a explosé

Michel Tonini se plaignait d'un "Ligue Europa Project", mais l'OM est bien le huitième club européen à avoir le plus dépensé, l'été dernier (balance de -59,25 millions d'euros sur le mercato, NDLR). Sous l'impulsion de la Premier League, du PSG et de quelques gros clubs, les tarifs ont littéralement bondi, ces dernières saisons. Le transfert de Kostas Mitroglou à l'OM (15 millions d'euros) représente la 90e transaction la plus élevée, lors de l'été 2017, selon Transfermarkt. Quand bien même on doublerait sa valeur, en vertu des 50 % que conserve Benfica pour la revente, il n'intégrerait pas le Top 20 (et les tarifs sont d'autant plus fous lorsqu'il s'agit des avants-centres).

On peut en déduire que l'OM n'a pas recruté LE crack de la décennie. Mitroglou n'est pas un Neymar, capable de faire la différence à tout moment. Il est le joueur choisi par des dirigeants pour répondre aux besoins d'un effectif. Depuis le début de sa carrière, il a inscrit 195 buts en 452 matchs professionnels, ce qui témoigne d'un certain talent. Son football aura d'autant plus de chance de s'exprimer si on lui laisse du temps pour connaître ses partenaires et (re)prendre confiance. Il sera meilleur si on lui permet de travailler dans la sérénité, en lui épargnant une pression inutile.

Ne pas le condamner trop vite !

On constate, encore une fois, que certains médias donnent naissance aux intimidations qui tendent à faire déjouer nos joueurs. La popularité de l'OM explique certainement qu'ils s'intéressent à Mitroglou, plutôt qu'à Keita Baldé (22 ans, 30 millions d'euros), Youri Tielemans (Monaco, 22 millions d'euros), Terence Kongolo (Monaco, 15 millions d'euros), Thiago Maia (Lille, 14 millions d'euros), ou même Stevan Jovetic (Monaco, 11 millions d'euros). Néanmoins, quand quelques reporters ou chroniqueurs se figurent que leur job consiste à allumer des polémiques, on se situe très loin de la déontologie du journaliste.

Oui, ce texte est un coup de gueule personnel contre ceux qui se creusent la tête pour créer de la tension à l'OM. Ils pourraient plutôt plancher sur la tactique et l'animation d'une équipe qui tourne assez bien. Bien sûr que Mitroglou doit faire mieux. Il doit se montrer plus efficace et faire l'effort de s'intégrer, en apprenant la langue et en développant les automatismes avec ses partenaires. Mais la réflexion et le bon sens ne le condamneraient pas, si vite, à l'échafaud !

D'accord, pas d'accord ? Le débat est ouvert !

"Les groupes sont dans leur rôle de syndicalistes du club"
Mercato : Semedo dans la ligne de mire phocéenne ?
Sois le premier à nous donner ton avis
10/01/2018 à 11:46
aurelius
aurelius

j'aime bien la petite comparaison avec William Wallace

10/01/2018 à 11:48
Jeremloveom
Jeremloveom

C'est tellement vrai

10/01/2018 à 11:51
gotze 13
OM

Excellent article, tout a été dit !

10/01/2018 à 12:02
Vasco93
Vasco93

superbe édito !! good job

10/01/2018 à 12:40
Venerabilem
Venerabilem

Oui et non.

On ne va pas se mentir, le rendement de Mitroglou est très insuffisant, c'est un fait.

Mais les faits ne se sont jamais suffit à eux mêmes et il faut à chaque fois chercher ce qui peut se cacher derrière.

Mitroglou est arrivé blessé dans les derniers instants du mercato, sans prépa, dans un pays dont il ne connaissait ni la langue ni le championnat et surtout avec la (lourde) étiquette à porter du Grantatakan. Rappelons que dès l'ouverture du mercato la presse avait décidé que l'OM devait/allait recruter un Grantatakan.

Pour le coup le dossier a été mal géré par la direction. J'espère que cela servira de leçon et qu'à l'avenir on cessera de suivre la maxime labrunienne "c'est dans les ultimes moments du mercato qu'on fait les meilleures affaires". Surtout une année de coupe du monde. C'est vraiment pas l'idéal pour l'intégration.

Je me souviens qu'on se foutait de ma gueule quand je disais vouloir Gomis cet été OM

Maintenant j'avoue avoir du mal à comprendre qu'on puisse l'enterrer alors qu'il n'a pas encore enchainé les matchs.

On bash Mitroglou ?

Très bien, dans ce cas bashons également Valère Germain qui a un ratio but/temps de jeu (1 but toutes les 299 minutes) inférieur à celui du Grec (1 but toutes les 291 minutes)...

Je ne sais pas si Mitroglou dispose des ressources mentales pour affronter et dépasser le shitstorm permanent qu'on nous déverse à son sujet (et que certains prennent un malin plaisir à relayer ici) mais il y a quelques trucs dont je suis sur, c'est de sa qualité de buteur, de son jeu en déviation et en remise. Ses trois dernières saisons parlent pour lui. Et surtout du fait qu'un brin de mansuétude de la part des supporteurs pourrait (qui sait?) lui offrir la sérénité lui permettant d'accélérer son adaptation.

10/01/2018 à 12:51
the_shark
the_shark

Joli texte, bravo Meyer. Je savais pas que malgré tout, Mitro avait de meilleurs stats que Duga. Joli pied de nez.

10/01/2018 à 13:59
LeMuge
OM

Superbe edito !
Et c'est clair que la stat Mitroglou > Dugarry est une vraie perle, bravo OM

10/01/2018 à 14:05
pandaemonium.0
pandaemonium.0

Beau texte, beau travail. Largement au dessus des torchons nationaux. Voilà le genre d'article que j'aime lire !!!

10/01/2018 à 15:07
bicoumax13
OM

Voilà unsuperbe article !!! Très clair, tres juste! Effectivement y en a marre de toujours tomber surble rabble des joueurs olympiens !
OK pour l'instant MITRO ne nous a pas montré grand chose mais ce n'est pas enattendant ou en lisant certains commentaires que ça va s' arranger ! Laissons lui un peu de temps et surtout que tous ces experts es foot lui fichent la paix ! Quand je lis que "certains olympiens n'osent pas dire tout haut ce qu'ils pensent,etc etc "" HONTEUX ! JPP buteur s' il enest a lui aussi connu des debuts difficiles alors patience

10/01/2018 à 17:37
antinigo
antinigo

tres bel edito, bien ecrit et plein de bon sens, je suis de ceux qui pensent qu'avec mitro on s'est fait bananner mais je ne suis que supporter et pas journaliste, qui eux se doivent d'avoir du recul et développer une analyse objective et de bonne foi...dire que la presse a si souvent critiquer l'impatience des marseillais, massacre un gars au bout de 3 mois...

10/01/2018 à 17:43
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Bien jeté et surtout parfaitement analysé.

Sinon, quand nos experts baveux vont-ils dézinguer Valère ?... OM

10/01/2018 à 19:16
bauzlefou
bauzlefou

Tres bel article !

Etant donné que le bashing sur le Champion's Project à pris du plomb dans l'aile, il faut bien que les mange-m... s'expriment ...
Je ne sais pas si Kostas réussira chez nous, mais j'ai la faiblesse d'y croire encore. J'attends surtout que les joueurs autour jouent pour et avec lui. Et enfin je pense qu'avec le temps, l'adaptation à l'équipe, au système de jeu, à la langue feront que sa confiance reviendra, et donc son niveau.
Pour le physique, vu sa préparation tronquée; il faudra qu'il joue le plus possible, avec le risque de le voir accuser le coup encore quelques match ...

11/01/2018 à 06:54
bongo
bongo

Merci pour la référence à Braveheart OM

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit